Soins et Prothèses

Soins dentaires

La carie dentaire est une maladie bactérienne qui peut atteindre les différents tissus de la dent.
Elle commence par attaquer l’émail qui est le tissu le plus dur car le plus minéralisé de l’organisme. Puis elle atteint progressivement tous les tissus de la dent et peut avoir de graves conséquences sur la santé.

De nombreuses bactéries sont naturellement présentes dans tout le corps humain. La plupart d’entre-elles sont inoffensives et même indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, notamment de la bouche !

À l’intérieur de la bouche, les bactéries, la salive et des résidus alimentaires se regroupent sur la surface de la dent pour former la plaque dentaire. Si la plaque n’est pas éliminée régulièrement elle peut attaquer l’émail des dents en surface. Puis en l’absence de traitement, la carie peut attaquer les tissus plus profonds de la dent.

Le brossage des dents est capital pour conserver des dents saines. Une hygiène bucco-dentaire efficace permet le maintien de la denture.

Stade 1 :

La première étape de développement de la carie est indolore. Aucun symptôme n’est facilement perceptible. La carie touche l’émail, la substance dure qui recouvre la dent. Sans examen réalisé par un dentiste, elle peut donc passer inaperçue. C’est pourquoi, il est important de réaliser un examen bucco-dentaire tous les ans chez le dentiste. Cette visite annuelle permet d’éviter les mauvaises surprises de caries déjà profondes.

Stade 2 :

La carie s’attaque ensuite à la dentine (ou ivoire), substance qui constitue la dent. À ce stade la carie est déjà douloureuse.

Stade 3 :

Une carie ne se limite pas à la destruction de la dentine. Elle peut ensuite gagner la pulpe dentaire où se situent les vaisseaux sanguins et les nerfs de la dent. Cette infection provoque une rage de dent très douloureuse. Le dentiste est alors obligé de dévitaliser la dent.

Stade 4 :

Si rien n’est fait, la carie peut aller toucher les tissus environnants la dent : ligaments, os, gencive.

Un abcès dentaire, bien plus douloureux qu’une rage de dent, se forme et peut causer la chute de la dent.

Cette infection est susceptible de gagner l’ensemble de l’organisme et d’atteindre d’autres organes comme le cerveau, le coeur…

→ Conseil pratique

Au début de la formation de la carie de petites taches blanches crayeuses se forment (carie initiale) : il s’agit des premiers symptômes de la carie. Ces taches ne sont pas faciles à identifier. La méthode la plus efficace reste la radiographie chez un dentiste. Si une dent devient plus sensible que d’habitude ou si vous ressentez une quelconque douleur, consultez un dentiste sans tarder.

Prothèses

Lorsqu’il manque des dents, le préjudice est non seulement esthétique, mais aussi fonctionnel.
Le patient édenté perd le sourire car il n’ose pas montrer son manque de dent. Mais il faut savoir que l’absence d’une dent va modifier l’équilibre de la bouche. En effet, les dents adjacentes vont bouger afin de retrouver un contact perdu, les dents antagonistes vont aussi changer de place pour la même raison. La perte de plusieurs dents réduits le pouvoir masticatoire du patient. Les dents restantes
supportent des forces supérieures à la norme et s’usent de façon prématurée. C’est pourquoi il est indispensable de remplacer les dents manquantes. Grâce à la prothèse dentaire, les forces sont de nouveau équilibrées dans les mâchoires, les dents restantes sont protégées.

Il existe différentes prothèses dentaires.

Aujourd’hui, grâce aux nouveaux matériaux, on a la possibilité de bannir tout métal dans la bouche !

Lorsqu’une dent est dévitalisée, elle devient cassante. Il est donc indispensable de la recouvrir avec une couronne.
On va donc préférer la couronne toute céramique. Elle ne contient aucun métal, elle supprime tout risque de nocivité. Elle a un rendu esthétique supérieur car elle n’a pas de bandeau métallique disgracieux comme la couronne céramo-métallique.

Lorsque plusieurs dents manquent et que les dents piliers sont dévitalisées, la solution de choix va être le bridge, qui lui aussi sera réalisé de préférence entièrement en céramique pour les mêmes raisons.

Lorsqu’il manque une ou plusieurs dents mais que les dents adjacentes sont saines, on peut avoir recours à l’implant permettant de ne pas toucher à l’intégrité des dents bordant l’édentement (voir rubrique sur les implants).

Lorsqu’une dent est atteinte d’une carie ne nécessitant pas sa dévitalisation, elle est de préférence aujourd’hui reconstituée à l’aide d‘un onlay. Cette petite pièce prothétique réalisée par le prothésiste selon l’empreinte prise par le chirurgien-dentiste a plus d’un avantage. Sa composition en résine permet là encore d’éviter l’utilisation de métal, comme l’amalgame utilisé avant pour reconstituer les dents. Elle est sans danger pour la santé. Sa forme parfaite permet de redonner à la dent son anatomie intégrale, de rétablir les points de contact avec les dents adjacentes et de rétablir les points d’occlusion avec les dents antagonistes.